Auteurs > Annuaire

Christophe Fourvel

Je suis né à Marseille en 1965. J’ai habité dans le sud de la France jusqu’en 1999, le temps d’y faire de longues études, d’y publier mes premiers textes en revue, de travailler sept ans dans une librairie, de devenir à jamais supporter de l’Olympique de Marseille, de découvrir le cinéma de Visconti, de Petri, de de Sica, de Cassavetes, de Guediguian, de Bergman, de ne plus être « poète » mais « prosateur » de rêver vivre un jour dans un pays du nord, de rencontrer ma compagne de toujours, de voyager avec elle au Liban, en Israël, en Islande, à New York, à Lisbonne, à Stockholm entre autres avant d’avoir un premier enfant, de découvrir Henri Calet, Stig Dagerman, Arno Schmidt, Samuel Beckett, de lier les amitiés essentielles avec d’autres écrivains comme Jean-Jacques Viton, Christian Garcin, Jean-Luc Sarré puis d’envisager d’autres paysages. En 1999, nous sommes arrivés en Franche-Comté, c’était le mois de février ça laissait dix mois pour investir un lieu, voir naître notre deuxième enfant et mon premier livre, puis les années d’après de découvrir les écrivains japonais, entre autres et le karaté, partir/revenir dans quelques autres villes et parmi elles, Montevideo, la ville posée à l’endroit où l’on a besoin de s’imaginer vivre quand la vie est mélancolique.
Puis un jour l’étranger de Montevideo ou d’ailleurs vous demande, « Where do you come from, in France ? ». Et à cette réponse vous ne savez plus s’il faut répondre « from the south » ou « from the east », car vous vous rendez compte qu’il est désormais possible de répondre les deux.

Dernière parution

Tant de silences
avril 2016

Prix littéraires

Prix Marcel Aymé, 2014 (Association du livre et des auteurs comtois) pour Le Mal que l’on se fait.

Résidences

2015 : résidence dans le quartier de Belleville, à Paris, en collaboration avec la galerie Mémoire de l'Avenir, grâce à une bourse du Conseil Régional d'Ile-de-France.
Temps global de la résidence : sept mois.
2011 : résidence d'écriture à la Villa Marguerite Yourcenar (59).
Durée du séjour : 2 mois.
2007 : résidence de création lors du Festival Les Arpenteurs (38).
Durée du séjour : 15 jours.
2006 : résidence dans la Ville de Nancy (54)
Temps global de la résidence : 6 mois
2002 : mission Stendhal en Uruguay pour l'écriture du livre Montevideo, Henri Calet et moi.
Durée du séjour : 1 mois.

Activités littéraires

Ateliers d’écriture en milieu scolaire
Ateliers d’écriture pour les jeunes hors milieu scolaire
Ateliers d’écriture pour adultes
Rencontres en milieu scolaire
Rencontres en librairies
Rencontres en bibliothèques
Tables rondes
Interventions en milieu hospitalier
Interventions en milieu pénitentiaire
Lectures à voix haute
Lectures musicales
Lectures performances
Collaborations avec d’autres artistes
Auteur jeunesse
Romancier

Bibliographie

Tant de silences, Éditions de l'Atelier contemporain, 2016
Le Mal que l’on se fait, Éditions La Fosse aux ours, 2014.
Une vie d'ours (livre jeunesse illustré par Janik Coat), Le Baron perché Éditeur, 2012.
Raqa, l'histoire n'est encore qu'un regard d'enfant, Médiapopéditions, 2011.
Bushi no nasake (La tendresse du guerrier), Éditions La Fosse aux ours, 2011.
La Dernière fois où j'ai eu un corps (avec des illustrations de Natalie Lamotte), Éditions du Chemin de fer, 2011.

Portraits de femmes magnifiques, Éditions L’Escampette, 2008.
Les Balais d’Irina (livre jeunesse illustré par Corinne Salvi), Éditions La Cabane sur le chien, 2008.
Montevideo, Henri Calet et moi (ouvrage accompagné de photographies de Lin Delpierre), Éditions La Dragonne, 2006.
Tous les cinq (livre jeunesse illustré par Violaine Morlange), Éditions La Cabane sur le chien, 2005.
Anything for John, Éditions La Dragonne, 2005.
Des hommes, Éditions La Fosse aux ours, 2002. 

Journal de la première année, Éditions La Dragonne, 2001.
Dumky, Éditions La Fosse aux ours, 2000.
Derniers Paysages avant traversée (coll.), Éditions La Fosse aux ours, 1999.

Ouvrages collectifs
:
Un même moment d’existence (avec Geneviève Pernin et Lin Delpierre), Mediapopéditions, 2013.
Tomber la frontière ! (sous la dir. de Joël Isselé et Salah Oudahar), Éditions L’Harmattan, 2007.
Il me sera difficile de venir te voir — correspondances littéraires sur les conséquences de la politique française d'immigration
 (sous la dir. de Nicole Caligaris et Éric Pessan), Éditions Vents d'ailleurs, 2008.
À chacun sa cabane, Éditions La Cabane sur le chien, 2009.

Livre d’artiste à tirage limité
:
Pickpocket (avec la plasticienne Stéphanie Radenac),
 Éditions Callipyge, 2002. Donnez-moi des roues (avec Philippe Fusaro et Velibor Colic), Éditions du Caillou, 2000.
Le Torchon d'Héraclite, Éditions Callipyge, 2008.

Textes pour la scène
:
La dernière fois où j'ai eu un corps, texte mis en espace par Anne Monfort et dit par Laure Wolf, Théâtre Le Granit, Scène nationale de Belfort, Mars 2010.
Passer outre, chorégraphie Geneviève Pernin, création L'Allan, Scène nationale de Montbéliard, mars 2009.
Sous les couches et les couches de peinture, le pigment de la peau, texte (co-écrit avec Geneviève Pernin) pour un solo de danse contemporaine conçu et dansé par Geneviève Pernin (avec des contributions filmiques et sonores d’Isabelle Singer, de Marcel Rodriguez et d’Alain Michon). Création au théâtre de Morteau en 2006.

J’ose la pose - un parcours, Textes pour une exposition-performance créée par Geneviève Pernin, danseuse et chorégraphe, à la galerie de l’École des Beaux-Arts de Besançon en 2005 (avec des contributions plastiques ou sonores de Lin Delpierre, d’Anne Vauclair, d’Isabelle Singer et d’Alain Michon).
Recréation : septembre 2008 à Montréal, Canada.

Casa blù, texte pour une chorégraphie d'Odile Cazes, Théâtre de la Minoterie, Marseille, 1991.