Chroniques du CRL Franche-Comté

Le Printemps des poètes "Afrique (s)"

Le Printemps des Poètes est de retour du 4 au 19 mars 2017. Consacrée cette année à la poésie africaine francophone, cette manifestation annuelle nationale et internationale veut rendre la poésie vivante : dans les lieux publics, les établissements scolaires, partout où des personnes se mobilisent pour participer à sa diffusion. C’est notamment le cas dans le Jura où l’association Saute-frontière, Maison de la poésie transjurassienne propose chaque année une programmation poétique dans le cadre du Printemps des poètes.

Faire connaître la poésie sous toutes les formes et sur tous les supports

En 1999, la Ministre de la Culture, lançant la première édition du Printemps des poètes, décrivait la poésie comme « une flamme, transmise par des gens sans grands moyens mais riches de passion, une flamme qui court de l'auteur au lecteur et illumine notre langue, nous fait le don d'instants particuliers.* »

Depuis dix-neuf ans, le Printemps des poètes alimente cette flamme en mobilisant et accompagnant le réseau des organisateurs, en l’incitant à programmer des actions originales, afin de sensibiliser le public et de lui ouvrir l’accès au poème. Une communication nationale et un centre de ressources sur la poésie viennent outiller la manifestation. Plus de 10000 événements : lectures, récitals, concours, expositions sont organisés pour promouvoir la poésie et des parutions accompagnent les manifestations.

Pour Jean-Pierre Siméon son directeur artistique, « un des objets fondamentaux du Printemps des Poètes est de favoriser l’ouverture du regard sur la poésie et encourager la lecture de poème comme pratique culturelle. »

L’action en direction du milieu scolaire est « naturelle et primordiale » ; elle a pour vocation de « renouveler l’approche poétique dans les classes de la maternelle à l’université ».
Différents modes d’accès au poème sont pratiqués :

  • la poésie vivante : créer la rencontre avec des auteurs, questionner la création ;
  • lire de la poésie : donner à lire des textes, faire circuler la poésie ;
  • écrire de la poésie : faire l’expérience d’une écriture créative et implicante ;
  • dire de la poésie : mettre en voix le poème, travailler la diction ;
  • la transdisciplinarité : mélanger les arts, la musique, les arts plastiques, etc. avec le poème.
Détails du programme et centre de ressources sur www.printempsdespoetes.com ou sur la page Facebook Printemps des poètes

« Écoutons le chant multiple des Afriques, du Nord et du Sud. »

Lire la suite

* Discours de la Ministre de la Culture Catherine Trautmann, 16 février 1999